Le logiciel GestureID sur lequel travaille le Fraunhofer a un cheminement de pensée similaire à celui d'un être humain : il observe le mouvement, l'analyse et réagit en fonction des signes qu'il a interceptés.