carte de santé. La carte Sesam-Vitale 1 remplacera progressivement, à partir de la mi-avril, la carte d'assuré social papier. Elle sera tout d'abord expérimentée en Bretagne, puis en Champagne-Arde...

carte de santé. La carte Sesam-Vitale 1 remplacera progressivement, à partir de la mi-avril, la carte d'assuré social papier. Elle sera tout d'abord expérimentée en Bretagne, puis en Champagne-Ardenne avant d'être généralisée. Les premières cartes Vitale 2, comprenant des éléments du dossier médical de l'assuré seront testées parallèlement. L'Ordre des médecins a hier présenté ses recommandations à ce sujet pour éviter les risques de violation de la "confidentialité des données médicales sensibles par des personnes non habilitées à les recevoir ou à en interpréter la signification". Ce volet médical, selon l'Ordre, ne devra être rempli "que par le médecin et avec l'accord de l'usager". Toute personne intervenant en urgence en cas de "péril vital" devra avoir "accès sans délai" à ces données médicales. Par ailleurs, le contenu des données doit "être parfaitement connu du patient qui doit pouvoir bénéficier d'un droit d'accès en lecture par l'intermédiaire du médecin". Seuls les professionnels de santé ne devront accéder aux éléments d'un dossier médical ne relevant pas de l'urgence, sous réserve de l'autorisation du porteur "sous une forme à déterminer". (Le Figaro - La Tribune - 25/02/1998)