(Loiret), pourrait se délocaliser. De source syndicale, la direction d'IBM envisage de délocaliser 110 postes sur les 300 que compte l'unité d'IBM Direct de Saint-Jean-de-Braye spécialisée dans l'a...

(Loiret), pourrait se délocaliser. De source syndicale, la direction d'IBM envisage de délocaliser 110 postes sur les 300 que compte l'unité d'IBM Direct de Saint-Jean-de-Braye spécialisée dans l'assistance téléphonique à la clientèle. Ces emplois seraient transférés en juin, puis à l'automne, vers Dublin en Irlande et Greenock en Ecosse. Le groupe voudrait ramener le nombre des 13 sites d'accueil téléphonique de ce type implantés sur l'ensemble de l'Europe à 2 ou 3 d'ici à quelques années. Les organisations syndicales de l'unité orléanaise craignent que cette délocalisation "soit la première étape d'un projet de démantèlement général d'IBM Direct à Saint-Jean-de-Braye". Sur ce site, IBM compte aussi une division régionale (100 salariés) et un centre de back-office (450 salariés). IBM emploie au total dans le Loiret près de 1 200 salariés. (Les Echos - 04/02/1998)