Edison SA, redémarre tout doucement. Sous la houlette de son nouveau propriétaire, le groupe Cofidur, la société a repris son travail depuis le 21 mai "dans une ambiance tristounette : les salériés ...

Edison SA, redémarre tout doucement. Sous la houlette de son nouveau propriétaire, le groupe Cofidur, la société a repris son travail depuis le 21 mai "dans une ambiance tristounette : les salériés sont encore sous le choc". Il faut dire que 165 licenciements sont venus s'ajouter aux 550 emplois perdus depuis le désengagement de Grundig en 1993. Selon quatre axes, Continental Edison SA repart avec 200 salariés : poursuite de la production des écrans de 36 à 55 cm, produits multimédias liés au téléviseur, sous-traitance électronique et peut être fabrication de grands écrans de 70 cm. Pour cette reprise, Cofidur sollicite 14 millions de F d'aides dont 10 au titre d'une subvention du ministère de l'Industrie jamais versée à Gooding. Cofidur apporte lui-même 20 millions de F dans le capital, l'Institut lorrain de participation 1 million. (La Tribune - 25/06/1997)