L’arrêté fixant les modalités de la privatisation du groupe d’électronique grand public a été publié samedi au Journal Officiel. Actionnaire actuellement à hauteur de 51,7 %, l’Etat va céder 10 % d...

L’arrêté fixant les modalités de la privatisation du groupe d’électronique grand public a été publié samedi au Journal Officiel. Actionnaire actuellement à hauteur de 51,7 %, l’Etat va céder 10 % du capital, soit environ 25 millions d’actions, dont 12 millions seront réservés aux particuliers. Par ailleurs, le groupe procède à une augmentation de capital de 1,8 milliard d’euros, dont 55 % sont réservés aux actionnaires actuels. 2 millions de titres sont réservés aux salariés de l’entreprise à des conditions privilégiées. Le prix définitif de l’offre à prix ouvert des actions sera connu le 5 octobre. Les particuliers bénéficieront d’une réduction de 2 euros par rapport au prix payé par les institutionnels. L’Etat devrait récupérer 1,7 milliard d’euros et Thomson Multimédia 1,8 milliard d’euros, ce qui permettra au groupe de renforcer ses investissements. A l’issue de l’opération, la part de l’Etat ne sera plus que de 35 %. Les quatre actionnaires clés entrés fin 1998 dans le capital (Alcatel, Microsoft, Direct TV et NEC) conserveront 23 % du capital. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 18/09/2000)