Eidos est et devrait demeurer britannique. L'éditeur de jeux vidéo, père de la célèbre Lara Croft, a accepté l'offre de reprise émise par son compatriote et concurrent SCi Entertainment. En vente...

Eidos est et devrait demeurer britannique. L'éditeur de jeux vidéo, père de la célèbre Lara Croft, a accepté l'offre de reprise émise par son compatriote et concurrent SCi Entertainment. En vente depuis juin 2004, Eidos avait reçu le 23 mars dernier une proposition du fonds d'investissement américain Elevation Partners à 50 cents par action, le valorisant à 71 millions de livres.

De son côté, SCi Entertainment avait offert 53,6 pence par action, soit un total de 76 millions de livres. Avec la hausse de son cours de 24 %, son offre atteint les 104 millions de livres sterling, avec une offre en actions de six titres Eidos pour un titre SCi.

Une assemblée d'actionnaires représentant 46,7 % du capital Eidos a accepté l'offre. Si le rachat se concrétise - normalement, rien ne devrait l'empêcher - SCi aura du pain sur la planche et devra se montrer plein de ressources pour remettre Eidos sur pieds, financièrement. D'autant que la sortie des consoles de troisième génération (PSP, Nintendo DS) devrait sérieusement augmenter les coûts de développement des jeux.

(Atelier groupe BNP Paribas - 08/04/2005)