En Australie, surveiller le courrier électronique de ses employés est absolument interdit. C'est aujourd'hui que le parlement de l'Etat australien des Nouvelles-Galles du Sud doit adopter une...

En Australie, surveiller le courrier électronique de ses employés est absolument interdit. C'est aujourd'hui que le parlement de l'Etat australien des Nouvelles-Galles du Sud doit adopter une nouvelle loi allant dans ce sens. Pas de mouchards, pas de solutions techniques de surveillance des salariés et pas de caméras vidéo à visée de contrôle dans les vestiaires ou dans les bureaux où cela n'est pas nécessaire au bon fonctionnement de l'entreprise.

Les patrons pourront en revanche avertir tel ou tel salarié de la programmation d'un contrôle sur sa messagerie électronique. C'est ce que change la loi : la surveillance sauvage des appels téléphoniques et des messageries électroniques est désormais interdite. Et les contrevenants s'exposeront à des amendes de 5 500 dollars .

Dans un communiqué officiel, le procureur général de l'Etat Bob Debus explique le positionnement de cette nouvelle loi : "Nous n'acceptons pas que des employeurs placent des caméras dans des vestiaires et des toilettes. De la même manière, nous ne devons pas accepter que des patrons peu scrupuleux s'immiscent dans les emails privés des salariés".

(Atelier groupe BNP Paribas - 04/05/2005)