Les temps sont durs, pour les fabricants d'écrans plats. Il faut dire que le prix de leur marchandise a chuté de 20 % au dernier trimestre 2004 par rapport au trimestre précédent et au total de...

Les temps sont durs, pour les fabricants d'écrans plats. Il faut dire que le prix de leur marchandise a chuté de 20 % au dernier trimestre 2004 par rapport au trimestre précédent et au total de 31 % sur un an. De quoi mettre dans l'embarras tant Samsung que LG Philips, tous deux concentrés sur ce marché qui met du temps à se mettre véritablement en branle.
La coentreprise fondée par LG Electronics et Philips vient de faire part d'une forte baisse de son bénéfice au dernier trimestre de l'exercice 2004 : - 93 %, à 34 millions de dollars contre 527 millions de dollars enregistrés au troisième trimestre 2003. Les ventes ont reculé de 9 % , à 1,87 milliard de dollars en trois mois.
Sur l'année, l'industriel a publié de bons chiffres : un bénéfice net en progression de 62 % , à 1,60 milliard de dollars, et un total des ventes en hausse de 37 % à 8,1 milliards de dollars. En dépit d'un trimestre plutôt catastrophique, les dirigeants de LG Philips ne se démontent pas. Comme leurs homologues chez Samsung, ils anticipent une bonne année 2005, avec une demande en écrans LCD qui devrait décoller au deuxième trimestre.
A ce sujet, lire aussi :

Samsung publie un bénéfice net 2004 en hausse de 81 %
(Atelier groupe BNP Paribas - 24/01/2005)