Mardi soir, la direction européenne d’AOL, la filiale Internet du groupe Time Warner, a annoncé à la presse qu’elle avait finalement renoncé à Overture pour la fourniture des technologies...

Mardi soir, la direction européenne d’AOL, la filiale Internet du groupe Time Warner, a annoncé à la presse qu’elle avait finalement renoncé à Overture pour la fourniture des technologies générant les liens sponsorisés, sur son moteur de recherche.

AOL lui a simplement préféré Google, avec lequel le fournisseur d’accès Internet (FAI) a signé un contrat d’un an. C’est donc une grande défaite pour le portail américain Yahoo, qui rachetait en juillet 2003 Overture, précurseur dans le domaine des liens sponsorisés sur Internet, pour 1,63 milliard de dollars.

L’annonce faite par Google se place en droite ligne du partenariat déjà établi avec AOL Outre-Atlantique dès 2002 sur les liens sponsorisés. Et puis, il faut rappeler qu’AOL Europe utilise déjà les technologies de recherche du leader Google pour ses liens organiques.

Du côté de Google comme du côté d’AOL, aucune information n’a été délivrée quant aux termes financiers de cet accord sur les liens sponsorisés.

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/10/2004)