Selon une source syndicale, un accord, dans le cadre de la loi de Robien, sur une réduction du temps de travail accompagnée d'une réduction de salaire a permis de sauver 82 emplois menacés sur le si...

Selon une source syndicale, un accord, dans le cadre de la loi de Robien, sur une réduction du temps de travail accompagnée d'une réduction de salaire a permis de sauver 82 emplois menacés sur le site d'Evreux (Eure). Afin de restructurer la société, la direction de Philips Composants avait décidé, en avril dernier, la suppression de 82 emplois sur 260. Cet accord portant sur le recours à la loi de Robien a été permis après de longues négociations entre le syndicat FO et la direction. Une réduction annuelle du temps de travail de 10 %, accompagnée toutefois d'une baisse de salaire de 3 %, sera appliquée dans l'entreprise à partir du 1er octobre. (Les Echos - 11/09/1997)