Le marché de la communication professionnelle mobile, estimé à 1 840 millions d’euros fin 2001 est considéré comme l’un des segments les plus concurrentiels et les plus prometteurs sur le marché ...

Le marché de la communication professionnelle mobile, estimé à 1 840 millions d’euros fin 2001 est considéré comme l’un des segments les plus concurrentiels et les plus prometteurs sur le marché de la donnée en France. Selon l’étude « Mobilité en entreprise : offres, stratégie et productivité » du cabinet de conseil et d’étude Cesmo, ce marché représentera 4 600 millions d’euros en 2004, avec un taux de croissance annuel moyen de 35 %. La mobilité concerne aujourd’hui toutes les entreprises, quelles que soit leur taille. Selon Cesmo, 80 % des entreprises disposent d’un parc mobile, alors que 20 % seulement des salariés sont équipés professionnellement. Les débits disponibles grâce au GPRS devraient atteindre 144 kbps. Or, les utilisateurs ne disposent le plus souvent, en pratique que de débits de 30 et 35 Kbps avec des débits crêtes jusqu’à 40 Kbps. Bien qu’inférieur aux attentes, ce débit est toutefois 4 fois supérieur aux débits proposés sur le réseau GSM. Désormais, le mode de tarification des opérateurs s’appuie sur le volume de données plutôt que sur le temps de communication comme unité de facturation. La plupart des opérateurs mobiles européens ont lancé des offres « Forfait » comprenant l’accès avec un nombre de Mo compris par mois. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 11/03/2002)