Dans le marché des serveurs, toujours dominé dans son ensemble par IBM, le constructeur Sun Microsystems veut gagner de nouvelles parts de marché en se positionnant sur le segment des serveurs ...

Dans le marché des serveurs, toujours dominé dans son ensemble par IBM, le constructeur Sun Microsystems veut gagner de nouvelles parts de marché en se positionnant sur le segment des serveurs d’entrée de gamme, dont la progression est la plus forte du marché.

En début de semaine, le constructeur a ainsi annoncé le lancement des Sun Fire V60x et V56x, deux serveurs équipés par les processeurs d’Intel (Xeon), dont les premiers prix atteignent 2 450 dollars. Autre nouveauté, leur système d’exploitation sera soit Solaris x86 (la version d’Unix développée par Sun), soit Linux (via un accord avec le distributeur Red Hat).

Avec ce choix, Sun sépare donc de son offre serveur son célèbre système d’exploitation Solaris… Cependant les avantages techniques et administratifs de Solaris restent largement mis en avant par Sun, qui insiste sur le TCO (Total Cost of Ownership) de ses nouveaux serveurs associés au système Solaris. Un discours commercial que Sun juge vital pour pénétrer un marché d’entrée de gamme, déjà fortement dominé par HP, Dell et IBM…

(Atelier groupe BNP Paribas – 23/05/2003)