Du fait de la dégradation prolongée du marché des semi-conducteurs, en particulier les mémoires DRAM, le groupe japonais d’électronique de loisirs Matsushita vient d’annoncer, pour la fin de l’année...

Du fait de la dégradation prolongée du marché des semi-conducteurs, en particulier les mémoires DRAM, le groupe japonais d’électronique de loisirs Matsushita vient d’annoncer, pour la fin de l’année, la fermeture définitive de son unique usine américaine de composants basée à Puyallup (Etat de Washington) employant 340 personnes. En l’espace de quelques jours, après Mitsubishi Electric et Hitachi, Matsushita est le troisième groupe japonais à annoncer l’arrêt total de sa production de composants aux Etats-Unis. (Les Echos - La Tribune - 10/09/1998)