Electronics. En précisant dans un communiqué que “CHS n’était pas en mesure de verser le prix d’achat en dépit des délais supplémentaires accordés”, Metro vient d’annoncer hier soir qu’il renonçai...

Electronics. En précisant dans un communiqué que “CHS n’était pas en mesure de verser le prix d’achat en dépit des délais supplémentaires accordés”, Metro vient d’annoncer hier soir qu’il renonçait à vendre au groupe de commerce de gros électronique américain CHS Electronics sa filiale de distribution et de construction de micro-ordinateurs Vobis et ses filiales Maxdata et Peacock. Lors de son dernier exercice, Vobis a réalisé un chiffre d’affaires de 4,7 milliards de marks et un bénéfice de 37 millions de marks. (La Tribune les Echos 13/10/1998)