Smart city

La micro-mobilité à prix réduit pour les moins favorisés

  • 24 Août
    2018
  • 2 min

Les start-up Lime et Bird de vélos et trottinettes électriques disposent et étendent leurs programmes à destination des clients à faibles revenus.

La micro-mobilité part à la conquête de l’Europe. Alors que les start-up californiennes Lime et Bird s’installent à Paris avec leurs trottinettes électriques, la question de l’usage et donc du coût se pose. Certes, louer une trottinette en libre-service pour quelques minutes reste probablement moins cher que sauter dans un Uber ou un Lyft. Pour une utilisation répétée et régulière, un système d’abonnement ou de forfait pourrait être plus attractif. Mais resterait plus coûteux qu’un trajet en transport en commun. Lime, la start-up dans laquelle Uber a récemment investi, et Bird, disposent chacune d’un programme pour rendre leurs véhicules accessibles au plus grand nombre. Avec « Lime Access », les bénéficiaires auront le droit à une réduction de 50% sur les véhicules électriques et de 95% sur les vélos. Cette offre est dédiée aux clients à faibles revenus mais aussi à ceux qui ne sont pas bancarisés. Une collaboration avec la jeune pousse PayNearMe permet ainsi aux utilisateurs du programme de payer en espèces sonnantes et trébuchantes à l’un des 27000 commerces partenaires. Le service proposé par Lime est aussi disponible sans smartphone : un sms suffit pour déverrouiller le deux-roues. Le programme testé à Seattle et Los Angeles a vocation à être étendu à tout le pays, et qui sait peut-être à l’Europe aussi ? De son côté, Bird propose de supprimer les frais d’un dollar pour commencer à utiliser la trottinette, pour les individus les moins favorisés, sur tous les marchés où la start-up - désormais valorisée à deux milliards de dollars - est implantée. Une initiative citoyenne bienvenue dans la Smart City.

Rédigé par Sophia Qadiri