dans le numéro de décembre de l'Ordinateur individuel, près d'un micro-ordinateur sur cinq a déjà subi une panne (18 %) provoquant l'immobilisation de l'appareil pendant une dizaine de jours pour un...

dans le numéro de décembre de l'Ordinateur individuel, près d'un micro-ordinateur sur cinq a déjà subi une panne (18 %) provoquant l'immobilisation de l'appareil pendant une dizaine de jours pour une facture moyenne de 1 167 F. A la lecture de cette enquête, il apparait que les ordinateurs personnels d'Hewlett-Packard et d'Olivetti connaissent moins de pannes que ceux de leurs concurrents, comme Gateway 2000. Non seulement l'usage intensif augmente le risque de panne, mais curieusement, le prix s'avère également un facteur aggravant. Ce sont souvent les ordinateurs les plus onéreux qui tombent le plus souvent en panne. 34 % de pannes pour les configurations de plus de 20 000 F contre 12% pour les machines d'entrée de gamme à moins de 5 000 F. (Cette enquête a été réalisée auprès de 2 951 foyers représentatifs de la population des ménages français équipés d'ordinateurs, entre septembre et octobre 1997). (Supplément multimédia Libération - 28/11/1997)