Après des pertes enregistrées sur sept trimestres consécutifs, et un déficit net d’1,3 milliards de dollars en 2002, Advanced Micro Devices (AMD) mise grandement sur la commercialisation de ces ...

Après des pertes enregistrées sur sept trimestres consécutifs, et un déficit net d’1,3 milliards de dollars en 2002, Advanced Micro Devices (AMD) mise grandement sur la commercialisation de ces processeurs Opteron pour redevenir bénéficiaire. Destinés au marché des micro-processeurs de serveurs d’entreprises actuellement dominé à 80 % par Intel, les Opteron pourraient cependant très vite renforcer les maigres parts de marché d’AMD sur ce secteur (2 %).Face aux micro-processeurs d’Intel, les Opteron semblent en effet offrir plusieurs avantages notables. D’une part, leur capacité à faire tourner sur une même plate-forme des applications de 32 bits et de 64 bits facilite grandement la migration des applications d’entreprise vers le mode 64 bits (pas besoin de réécrire entièrement ces dernières afin de les convertir au mode 64 bits). D’autre part, le prix actuel des puces Opteron devrait être de une à quatre fois moins chère que les puces Italium d’Intel, pourtant conçues pour le mode 64 bits sans être compatibles avec le mode 32 bits. IBM vient d’annoncer que ces prochains super-calculateurs seront équipés d’Opteron, tandis qu’Oracle a fait savoir que l’ensemble de ses applications de bases de données seront portées en version optimisée pour l’Opteron. La bataille est donc bien relancée ! (Atelier groupe BNP Paribas – 24/04/2003)