Difficile aujourd'hui d'échapper dans la presse à cette nouvelle. Tous les quotidiens et télévision en parlent. En effet, dans le cadre du procès antitrust opposant depuis plus d'un an Microsoft a...

Difficile aujourd'hui d'échapper dans la presse à cette nouvelle. Tous les quotidiens et télévision en parlent. En effet, dans le cadre du procès antitrust opposant depuis plus d'un an Microsoft au gouvernement des Etats-Unis, le juge Thomas Jackson vient de publier à Washington la première "interprétation des faits". Ce document présente Microsoft comme l'exemple le plus parfait d'un groupe abusant de sa position dominante sur le marché, pratiquant des prix excessifs et freinant l'innovation de ses concurrents. Bien qu'il ne s'agisse pas du verdict définitif, le juge tire deux conclusions particulièrement préoccupantes pour Microsoft. Non seulement, le consommateur a été pénalisé, mais aussi, contrairement à ce que prétend Microsoft, le fait d'intégrer systématiquement le navigateur Internet Explorer au système d'exploitation Windows ne profite en rien au consommateur, bien au contraire. Pour en savoir plus, lire les articles publiés dans la presse d'aujourd'hui (deux pages dans La Tribune, deux pages dans Libération, une page dans les Echos, l'article du Figaro ...). (Christine Weissrock - Atelier Paribas)