Toute la presse outre-atlantique se fait l’échos de ce bruit. La compagnie de Bill Gates devrait être démantelée en deux sociétés, l’une spécialisée dans le système d’exploitation Windows, l’autre l...

Toute la presse outre-atlantique se fait l’échos de ce bruit. La compagnie de Bill Gates devrait être démantelée en deux sociétés, l’une spécialisée dans le système d’exploitation Windows, l’autre liée aux applications logicielles du programme Office (Word, Excel)... C’est ce que le département de la Justice américaine se prépare à proposer avant vendredi prochain au juge Jackson en charge du dossier incriminant Microsoft, de non-respect de la concurrence. A cette nouvelle, il faut ajouter des résultats commerciaux décevants annoncés jeudi dernier par la compagnie. Si ses bénéfices ont dépassé au cours du premier trimestre les estimations prévues par les analystes, le chiffre d’affaire de Microsoft (5.66 milliards de $) s’avère inférieur à celui prévu (5.95 milliards de $). Par ailleurs, Microsoft s’est montré pessimiste sur la vente des PC dans les mois à venir. Le résultat boursier ne s’est pas fait attendre : le cours de l’action Microsoft a chuté hier de 15.6 %. Il a pris dans sa chute le Nasdaq qui a reculé de 4.43 %. Microsoft compte d’ores et déjà faire appel du jugement qui sera rendu par le juge Jackson. (Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 25/04/2000)