Il faudra attendre le premier semestre 2005 avant d’assister au lancement d’Istanbul, la nouvelle application dont Microsoft a fait la démonstration ce mardi. Pour le monde de l’informatique...

Il faudra attendre le premier semestre 2005 avant d’assister au lancement d’Istanbul, la nouvelle application dont Microsoft a fait la démonstration ce mardi. Pour le monde de l’informatique, Istanbul ne devrait plus jamais être uniquement l’ancienne capitale de la Turquie, mais bien un module complet de communication intégrant messagerie électronique, vidéo conférence, voix sur IP et messagerie instantanée.

Tout cela, sur une même plateforme accessible depuis une unique machine. Istanbul est basé sur ce que l’on appelle la « technologie de présence », qui permet de voir si ses collaborateurs sont connectés et s’ils sont disponibles ou non. Le principe qui sous-tend Istanbul est globalement celle de la « liste des contacts », normalement appliquée aux messageries instantanées.

Un utilisateur d’Istanbul sera en mesure de paramétrer son profil, selon qu’il est complètement disponible ou au contraire en réunion. Il choisira alors de notifier à ses contacts qu’ils peuvent l’appeler ou au contraire qu’il préfère recevoir des e-mails.

Déjà en test chez certains clients corporate de Microsoft, Istanbul s’inscrit dans la lignée de Liver Communications Servers 2005, un logiciel initialement lancé pour assurer un fort degré de sécurité aux entreprises qui utilisent la messagerie instantanée et permettra l’interopérabilité des applications Yahoo Messenger, AIM et MSN Messenger.

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/10/2004)