Le Parlement libanais ayant reporté l'adoption d'une loi protégeant la propriété intellectuelle, Microsoft décide de différer l'ouverture d'un bureau régional à Beyrouth. Il faut dire qu'au Liban,...

Le Parlement libanais ayant reporté l'adoption d'une loi protégeant la propriété intellectuelle, Microsoft décide de différer l'ouverture d'un bureau régional à Beyrouth. Il faut dire qu'au Liban, 95 % des logiciels vendus sont piratés. De plus, un arrivage mensuel de 40 000 programmes piratés en provenance d'Extrême-Orient ou d'Europe de l'Est alimente le marché libanais. (La Tribune - 15/02/1999)