Dans le cadre du procès anti-trust intenté par les autorités fédérales, Microsoft vient d’envoyer une réponse détaillée de 40 pages aux principaux griefs du gouvernement. Dans ce document, le groupe...

Dans le cadre du procès anti-trust intenté par les autorités fédérales, Microsoft vient d’envoyer une réponse détaillée de 40 pages aux principaux griefs du gouvernement. Dans ce document, le groupe repousse les accusations du gouvernement et précise qu’il “respecte” les recommandations des autorités américaines, tout en soulignant que sa décision de mettre son logiciel de navigation sous son système d’exploitation “était totalement légale et une bonne chose pour les consommateurs”. (L’Agefi 15/10/1998)