Microsoft a commencé à envoyer des courriers aux internautes qui téléchargent ou partagent des morceaux du code source de Windows. Rappel des faits. Le 12 février, mauvaise surprise pour Bill...

Microsoft a commencé à envoyer des courriers aux internautes qui téléchargent ou partagent des morceaux du code source de Windows. Rappel des faits. Le 12 février, mauvaise surprise pour Bill Gates et tous les responsables de la firme de Redmond : l’on apprend que des parties du code source de son système d’exploitation Windows - pourtant bien protégé - ont été diffusées sur Internet. Très rapidement, elles se retrouvent en circulation sur des forums de discussion et sur des réseaux de partage de fichiers (voir article de la Lettre de l’atelier du 13.02.2004). Aujourd’hui, Microsoft réagit en informant les internautes que partager ou télécharger les extraits du code en question est parfaitement illégal. Si Microsoft ne brandit pas la menace de l’action en justice, c’est sans doute qu’il serait inutile de s’attaquer aux internautes qui ont téléchargé les morceaux de code. Cependant, d’après le porte-parole du groupe, Tom Pilla, Microsoft continue de mener des investigations sur les conditions de la diffusion du code, en collaboration avec le FBI. (Atelier groupe BNP Paribas – 19/02/2004)