Campagne de communication, innovations technologiques, actions de lobbying, attaques en justice… Microsoft utilise toutes les armes à sa disposition pour partir en guerre contre le spam qui, comme...

Campagne de communication, innovations technologiques, actions de lobbying, attaques en justice… Microsoft utilise toutes les armes à sa disposition pour partir en guerre contre le spam qui, comme nous l’explique le communiqué de presse de l’entreprise, auraient coûté 2,5 milliards d’euros en perte de productivité aux entreprises européennes en 2002, et constitueraient 40 % à 50 % du courrier électronique mondial.

Le géant informatique annonce l’ouverture de son nouveau site Internet contre les courriers indésirables, « Spam Buster » de MSN, inauguré au Royaume-Uni et prochainement partout en Europe. La société mettra l’accent sur une technologie optimisée, sur une auto-réglementation coordonnée au sein de l’industrie, sur des mesures législatives et sur une mise en application axée sur les particuliers.

Microsoft vient par ailleurs d’engager treize actions en justice aux Etats-Unis et deux au Royaume-Uni contre des expéditeurs d’e-mails indésirables. Les spammeurs incriminés sont accusés d’avoir envoyé collectivement plus de 2 milliards de courriels aux clients de Microsoft via son portail MSN. Selon Microsoft, ces actions s’inscrivent dans l’offensive unitaire de l’industrie du Net contre les spammeurs, et sont dans la continuité de l’initiative annoncée le 28 avril conjointement avec AOL et Yahoo !

(Atelier groupe BNP Paribas – 18/06/03)