s'ouvre à Washington le procès opposant le ministère américain de la Justice à Microsot. Ce dernier est accusé de violer un accord signé en 1994, une amende d'1 million de dollars par jour lui est ...

s'ouvre à Washington le procès opposant le ministère américain de la Justice à Microsot. Ce dernier est accusé de violer un accord signé en 1994, une amende d'1 million de dollars par jour lui est par ailleurs réclamé. Le nouveau chef de la division antitrust du ministère de la Justice, Joel Klein, va tenter de prouver que Microsoft est parvenu, en obligeant les fabricants de PC à insérer son programme Explorer dans leurs machines avec Windows, à obtenir 40 % du marché des logiciels de navisation sur Internet et ce en quelques mois. Dans ses réquisitions, ce juge indique que la firme aurait agi sciemment et qu'il y a urgence à mettre fin à cette pratique. Les observateurs américains se demandent quelles sanctions sont suceptibles d'être appliquées et surtout quand. De nouvelles investigations pourraient bien être ordonnées par ce juge prudent et procédurier. Le paysage informatique américain pourrait changer uniquement si une injonction immédiate et sévère intervenait. Les analystes financiers de Wall Street, quant à eux, continuent de parier sur le succès de la stratégie de Microsoft qui cherche à faire de son logiciel de navigation d'Internet le successeur de Windows. Affaire à suivre .... (Les Echos - 05/12/1997)