Demain n'est pas jour férié, Outre-Atlantique. Du côté de Redmond, les ''Microsoftiens'' seront même en pleine ébullition : le groupe a annoncé, par la voix de son PDG Steve Ballmer, qu'il...

Demain n'est pas jour férié, Outre-Atlantique. Du côté de Redmond, les "Microsoftiens" seront même en pleine ébullition : le groupe a annoncé, par la voix de son PDG Steve Ballmer, qu'il lancerait jeudi son service de recherche sur Internet.

L'objectif du groupe sur ce segment est très ambitieux : faire mieux que Google, du point de vue technologique, rattraper le numéro un et même le dépasser. Ce sont sans aucun doute ces grands défis qui ont décidé Microsoft à abandonner la technologie d'Inktomi, une filiale de Yahoo, pour développer son propre moteur. Une mouture qui ressemble curieusement au moteur Google, du point de vue du design.

Performance pour les utilisateurs, mais aussi recherche de nouveaux revenus. Le chiffre d'affaires de Microsoft dans la recherche Internet est très faible, si on le rapporte aux ventes globales du groupe : il s'élevait précisément à 360 millions de dollars sur le dernier exercice (sur 36,8 milliards de dollars de CA global). C'est peu, par rapport aux chiffres de Google : le leader a publié un chiffre d'affaires trimestriel de 806 millions de dollars au dernier trimestre.

Pour Microsoft, la prochaine étape après le lancement du nouveau moteur de recherche MSN sera assurément la sortie de son outil de recherche sur PC. La firme de Redmond vient de préciser que celle-ci aurait lieu avant la fin de l'année.

Voir le nouveau moteur de MSN : www.search.msn.com

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/11/2004)