Une association baptisée Windows Refund Center veut faire du 15 février prochain une date symbole dans son combat pour obtenir un remboursement de la part de Microsoft à ceux qui utilisent un PC sa...

Une association baptisée Windows Refund Center veut faire du 15 février prochain une date symbole dans son combat pour obtenir un remboursement de la part de Microsoft à ceux qui utilisent un PC sans se servir du système d'exploitation de Microsoft. Espérant entraîner avec elle d'autres organismes de même nature, cette association organisera le "Windows Refund Day" pour sensibiliser les utilisateurs de PC sous Unix et particulièrement ceux qui ont choisi Linux , de l'existence d'une clause spéciale dans les contrats de licence Windows. Cette clause stipule en effet que tout utilisateur d'un micro-ordinateur n'acceptant pas les termes de la licence Windows doit s'adresser au fabricant du PC ou à l'éditeur lui-même en vue d'un "remboursement". Tout en ayant prévu d'aller protester devant le siège local de Microsoft, les plus ardents supporters du mouvement sont convaincus qu'ils peuvent obtenir de l'éditeur un véritable remboursement en retournant la preuve de leur achat de la licence non utilisée. (High Tech News - 26/01/1999)