Après une mauvaise année 2002, les fabricants de téléphones portables peuvent se réjouir : en totalisant 114,9 millions d’unités vendues au deuxième trimestre, le marché mondial a progressé de 2 %...

Après une mauvaise année 2002, les fabricants de téléphones portables peuvent se réjouir : en totalisant 114,9 millions d’unités vendues au deuxième trimestre, le marché mondial a progressé de 2 % par rapport au trimestre précédent, et de 11,9 % par rapport au deuxième trimestre 2002 ! C’est le deuxième trimestre consécutif de croissance mondiale pour ce marché, d’après les chiffres du cabinet Gartner Dataquest.

Sur un an, les parts de marché des leaders restent relativement stables bien que Nokia - le numéro un mondial – gagne 1,7 point avec 17,3 % d’augmentation de ses ventes (41,2 millions de terminaux vendus au 2ème trimestre 2003), et Samsung 0,4 point avec 16,1 % de croissance pour ces ventes (11,3 millions de terminaux vendus au 2ème trimestre 2003).

En revanche, sur cette même année, Motorola (le numéro deux du marché) perd 2,4 points avec 4 % de ventes en moins, tandis que Sony Ericsson perd 0,3 point, avec cette fois 17,8 % de moins pour ses ventes ! Le marché mondial a été particulièrement soutenu par la demande de téléphones cellulaires de norme CDMA, dans les régions à l’économie émergente : Asie/Pacifique, Europe de l’Est, Amérique du Sud, ou Moyen-Orient. (Voir à ce sujet l’article sur Nokia dans la lettre du 28/08/2003).

(Atelier groupe BNP Paribas – 03/09/2003)