Le porte-monnaie électronique français Moneo arrivera à Paris le 6 novembre prochain après avoir été émis à Bordeaux, Montpellier, Lyon ou bien encore Brest. A ce jour, plus de 12 millions ...

Le porte-monnaie électronique français Moneo arrivera à Paris le 6 novembre prochain après avoir été émis à Bordeaux, Montpellier, Lyon ou bien encore Brest. A ce jour, plus de 12 millions de transactions ont été réalisées. Moneo progresse au rythme mensuel de 1,5 million de transactions pour un montant total de 6 millions d’euros. 500 000 consommateurs utilisent déjà Moneo chez 27 000 commerçants équipés et sur plus de 1 000 horodateurs. Le passage à l’euro a entraîné une forte augmentation de son utilisation. En moins de deux semaines, le nombre de paiements a en effet doublé. Devant se terminer initialement en 2004, son déploiement devrait finir plus tôt. D’ici la fin 2002, près de 60 % du territoire français devrait être équipé. A Bordeaux, le porte-monnaie Moneo est co-brandé avec la carte émise par la municipalité. Lancée il y a un an pour les Girondins, 26 000 cartes ont été distribuées et chargées et près de 15 000 pme sont utilisés régulièrement. 940 commerçants de Bordeaux sont à ce jour équipés pour accepter le paiement par Moneo. Le problème du pme reste son coût. L’utilisation de Moneo reste chère pour les commerçants. La transaction via Moneo coûte entre 0,5 et 1,5 % du montant de l’opération au commerçant, selon le contrat passé avec sa banque. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 17/07/2002)