Selon le "New York Times", Microsoft avait placé un mouchard dans son système d'exploitation Windows 98, mais avait accepté de changer son processus d'identification. Dès que l'acheteur du logicie...

Selon le "New York Times", Microsoft avait placé un mouchard dans son système d'exploitation Windows 98, mais avait accepté de changer son processus d'identification. Dès que l'acheteur du logiciel l'installait sur son ordinateur, le mouchard se déclenchait. Ce numéro d'identification était ensuite gravé sur le disque dur de l'ordinateur et sur tous les fichiers consultés et ouverts par l'utilisateur. Microsoft pouvait, grâce à ce numéro, se constituer des bases de données susceptibles d'intéresser un grand nombre de spécialistes du marketing ou des commerçants. En se défendant d'une telle utilisation, Microsoft jure que cette "maladresse" va être rapidement résolue : "les informations recueillies vont être détruites et le numéro de machine supprimé ; les prochaines versions de Windows 98 prévues pour la fin du mois de mai seront modifiées en conséquence". (Les Echos - La Tribune - Libération - 09/03/1999)