inventée en 1964 par AT&T, commence sa percée en Europe. Selon une récente étude effectuée pour Sony auprès d'une vingtaine de multinationales européennes, 85 % de ces multinationales utilisent la v...

inventée en 1964 par AT&T, commence sa percée en Europe. Selon une récente étude effectuée pour Sony auprès d'une vingtaine de multinationales européennes, 85 % de ces multinationales utilisent la vidéoconférence et lui dédient 29 postes en moyenne. La durée d'utilisation varie en fonction du nombre de postes installés. Ainsi, un constructeur d'automobile français lui consacre 1 600 heures par mois. Sur les 15 % des entreprises n'utilisant pas cette technologie, plus de 50 % pensent y recourir, 17 % seulement lui sont hostiles ou n'éprouvent aucune utilité. 53 % des entreprises interrogées comptent investir d'ici deux ans dans du nouveau matériel. Le principal bénéfice de l'utilisation de la vidéoconférence est à l'unanimité la diminution du coût des voyages d'affaires. Pour les trois quarts, c'est un moyen de communiquer davantage. Plus de la moitié affirment qu'elle permet de prendre des décisions plus rapidement. Avec 79 % des réponses, les directions générales arrivent en tête des utilisateurs, suivies par le service marketing (58 %) et celui des ressources humaines (25 %). La vidéoconférence est aujourd'hui considérée comme outil indispensable au développement de ces multinationales. (01 Informatique - 19/09/1997)