Pour rendre sa division semi-conducteurs à nouveau bénéficiaire, le japonais NEC va faire passer sa production de mémoires dynamiques Dram de 128 mégabits de 2 millions d'unités par mois actuellemen...

Pour rendre sa division semi-conducteurs à nouveau bénéficiaire, le japonais NEC va faire passer sa production de mémoires dynamiques Dram de 128 mégabits de 2 millions d'unités par mois actuellement à 8 millions d'unités d'ici à l'été prochain. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)