Les deux actionnaires de Packard Bell Etats-Unis, Bull et NEC vont lui racheter sa filiale européenne pour lui permettre de renflouer son activité aux Etats-Unis. Désormais, trois entités soeurs...

Les deux actionnaires de Packard Bell Etats-Unis, Bull et NEC vont lui racheter sa filiale européenne pour lui permettre de renflouer son activité aux Etats-Unis. Désormais, trois entités soeurs vont cohabiter : la japonaise gérée directement par NEC, celle de l'Amérique (Nord et Sud) dirigée par le français Alain Couder et l'européenne toujours placée sous l'autorité de Michel Fromont. Bien que la parité entre les nouveaux actionnaires de Packard Bell Europe ne soit pas encore connue, Bull pourrait détenir jusqu'à 20 % du capital de cette filiale. Chacune des marques sera maintenue : Packard Bell pour le grand public, NEC (PC pour PME commercialisés par téléventes) et Zenith Data Systems (PC professionnels). Le catalogue de produits devrait toutefois être revu pour augmenter les ventes sur les marché professionnel. (Les Echos - 19/02/1999)