composants. Seul a avoir maintenu cette année ses investissements dans les composants à leurs niveaux de l’an passé, NEC, numéro deux mondial des semi-conducteurs, vient finalement d’annoncer hier ...

composants. Seul a avoir maintenu cette année ses investissements dans les composants à leurs niveaux de l’an passé, NEC, numéro deux mondial des semi-conducteurs, vient finalement d’annoncer hier une réduction d’un sixième du montant consacré à ce secteur en crise. Pour l’exercice clos le 31 mars, 150 milliards de yens (un peu moins de 7 milliards de F) seront investis dans les semi-conducteurs, au lieu des 180 milliards prévus initialement. Par ailleurs, le groupe reporte d’un an, soit au début de 2000, la mise en service d’une toute nouvelle usine dans le nord du Japon. (Les Echos Le Figaro 04/08/1998)