Spécialiste des machines à affranchir le courrier, l’ex-division d’Alcatel, Neopost vient d’être retenue par le US Post Service pour tester le premier logiciel à affranchir les lettres par ordinateu...

Spécialiste des machines à affranchir le courrier, l’ex-division d’Alcatel, Neopost vient d’être retenue par le US Post Service pour tester le premier logiciel à affranchir les lettres par ordinateur. Ce nouveau service s’adresse particulièrement aux micro-PME et surtout aux travailleurs à domicile qui expédient moins de 20 lettres par jour. Outre-Atlantique, ce marché est estimé à près de 8 millions d’entreprises et 35 millions de personnes. Le PC Stamp offre davantage de garanties en terme de sécurité du recouvrement des montants, à un coût bien inférieur à celui des timbres. Jean-Paul Villot, le PDG de Neopost explique “si tout va bien nous commencerons à commercialiser le PC Stamp au début de 1999”. Actuellement, le marché du traitement de courrier se restreint aux seuls grands pays développés (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Grande-Bretagne et Italie) totalisant 82 % d’un marché estimé à près de 4 milliards de dollars (24 milliards de F). Il s’expédie aux Etats-Unis 600 lettres par an et par habitant contre 400 en France. (Les Echos - 1er/10/1998)