Premier fabricant mondial de téléphonie mobile avec près de 40 % de parts de marché, Nokia entend asseoir son leadership par la valeur ajoutée technologique de ses produits. Après avoir été ...

Premier fabricant mondial de téléphonie mobile avec près de 40 % de parts de marché, Nokia entend asseoir son leadership par la valeur ajoutée technologique de ses produits. Après avoir été pionnier dans le lancement de téléphones jeux, puis de téléphones photos numériques, Nokia mise sur le développement des réseaux sans fil haut-débit pour développer des plates-formes logicielles qui permettent aux terminaux mobiles de jouir pleinement de ces accès à Internet. Fort de cette stratégie, Nokia a annoncé hier qu’il venait d’acquérir la start-up américaine Eizel Technology pour 19,1 millions d’euros. Basée en Pennsylvanie, cette jeune société fondée en 2000 s’est spécialisée dans le développement de logiciels de compression permettant de transformer des messages électroniques, des contenus web ainsi que des fichiers joints, dans un format facilement lisible sur les écrans de terminaux mobiles connectés à tout type de réseau sans fil : GPRS, UMTS, Wi-Fi… Nokia acquière donc une nouvelle arme technologique dont la valeur ajoutée des logiciels pourrait s’avérer déterminante face à la concurrence, ou au contraire la servir, si Nokia souhaite générer de nouveaux revenus grâce à ce savoir-faire technologique. (Atelier groupe BNP Paribas – 23/04/2003)