Doug Dunn, le président de Philips Consumer Electronics vient de présenter sa démission qui sera effective le 1er décembre prochain. La direction de Philips refuse de commenter ce départ inattendu. ...

Doug Dunn, le président de Philips Consumer Electronics vient de présenter sa démission qui sera effective le 1er décembre prochain. La direction de Philips refuse de commenter ce départ inattendu. La division que dirigeait Doug Dunn englobe l’audio/vidéo, les communications (PCC, téléphonie fixe et mobile) et l’industrie liée à l’informatique. Cette “électronique grand volume” représente un marché mondial de 2 400 milliards de F, avec un taux de croissance supérieur à 12 %. La division affichait au premier semestre un chiffre d’affaires de 13 milliards de florins (11 milliards un an plus tôt) et un résultat d’exploitation de 7 millions (contre 214 millions l’an passé). La situation s’étant encore détériorée ces derniers mois, Philips a revu pour 1998 ses prévisions à la baisse. Les responsables désignés sont “la filiale téléphonie mobile, Display Components (moniteurs d’ordinateurs) et des marges un peu plus faibles” dans la branche semi-conducteurs. Les résultats du troisième trimestre ne seront connus que le 22 octobre prochain. En moins de deux mois, Doug Dunn est le quatrième dirigeant de premier plan de Philips à quitter l’entreprise. (Les Echos Le Figaro La Tribune 16/10/1998)