Bien que la décision finale des autorités américaines n'ait pas été prise, plusieurs enquêteurs des services de lutte antitrust pensent disposer de preuves nouvelles suffisantes pour attaquer Micros...

Bien que la décision finale des autorités américaines n'ait pas été prise, plusieurs enquêteurs des services de lutte antitrust pensent disposer de preuves nouvelles suffisantes pour attaquer Microsoft avant la sortie prévue le mois prochain de Windows 98. Selon le Wall Street Journal, cette nouvelle action s'appuierait sur des accusations selon lesquelles le groupe de Bill Gates "maintient un contrôle illégal sur l'entretien" des systèmes d'exploitation des micro-ordinateurs. (La Tribune - Libération - Le Figaro - 07/04/1998)