Après s'être restructurée en profondeur, National Semiconductor (NS) veut désormais devenir le numéro un mondial du "système sur une puce". Cette approche technologique consiste à intégrer l'ensemb...

Après s'être restructurée en profondeur, National Semiconductor (NS) veut désormais devenir le numéro un mondial du "système sur une puce". Cette approche technologique consiste à intégrer l'ensemble des fonctions électroniques d'un radiotéléphone, d'un jeu vidéo ou d'une station de travail sur un même circuit. L'acquisition récente de Cyrix qui sera finalisée courant novembre permet notamment à NS d'entrer dans le marché des composants pour PC portables ou en réseaux, des "network computers" et autres produits ayant vocation à devenir des équipements de grande diffusion. Roland Anderson, vice-président de NS déclare "nous disposons désormais d'une trésorerie nette de 444 millions de dollars, ce qui nous permet d'étudier d'éventuelles nouvelles opérations de croissance externe". Depuis janvier 1995, NS a procédé à dix opérations d'acquisitions, de partenariats ou de création de sociétés communes. Ayant réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 2,08 milliards de dollars, NS veut également poursuivre ses investissements. 17 % de son chiffre d'affaires sont consacrés à la recherche-développement. Près d'un milliard de dollars ont été investis dans une nouvelle unité de production qui a récemment été inaugurée à South Portland (Maine). Cette unité porte ainsi à quatre le nombre de sites de production du groupe dans le monde. (Les Echos - 17/09/1997)