Numéro un de la téléphonie mobile au Japon, NTT DoCoMo passe à l'offensive en Asie alors que la concurrence fait rage au Japon, un marché déjà amplement saturé. L'opérateur vient d'annoncer...

Numéro un de la téléphonie mobile au Japon, NTT DoCoMo passe à l'offensive en Asie alors que la concurrence fait rage au Japon, un marché déjà amplement saturé. L'opérateur vient d'annoncer, conjointement avec le sud-coréen KTF, une prise de participation de 10 % dans ce dernier pour un montant de près de 560 millions de dollars.

KTF, numéro deux sur le marché du mobile sud-coréen, voit dans cette alliance avec le leader japonais une aide pour lutter contre la concurrence qui, comme au Japon, s'intensifie.

L'alliance devrait essentiellement porter sur les services itinérants et la mise au point de méthodes de réduction des coûts. Les deux opérateurs envisagent également des investissements communs dans d'autres pays.

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/12/05)