Le leader nippon de téléphonie vient de publier ses résultats trimestriels clos le 30 septembre. Avec 356,43 milliards de yens de bénéfices net, soit environ 2,8 milliards d'euros, l'opérateur ...

Le leader nippon de téléphonie vient de publier ses résultats trimestriels clos le 30 septembre. Avec 356,43 milliards de yens de bénéfices net, soit environ 2,8 milliards d’euros, l’opérateur japonais a de quoi se féliciter de son succès commercial. De fait, les ventes de téléphones 3G décollent au Japon avec 672 600 abonnés conquis lors des six derniers mois, contre à peine 46 000 au semestre précédent.

Il faut toutefois noter que le succès des abonnements 3G de NTT DoCoMo (les fameux services « Foma ») a été épaulé par des campagnes de promotions particulièrement intensives et onéreuses qui expliquent, selon les analystes, le recul historique du bénéfice semestriel d’exploitation de l’opérateur à 590,11 milliards de yens, soit une baisse de 7,8 %.

Mais ce recul ne devrait pas entraver, selon NTT DoCoMo, la croissance annuelle du résultat net de l’entreprise qui devrait atteindre 621 milliards de yens (ou 5,74 milliards de dollars), contre 618 milliards l’an passé. Reculer pour mieux sauter ? Cela semble bien être la devise de l’opérateur nippon qui attend pour la fin de son exercice (31 mars 2004)… deux millions de clients 3G !

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/10/2003)