futur. Intervenant dans le cadre de la 10ème conférence sur les systèmes embarqués, Jerry Fiddler, PDG de Wind River indiquait la semaine passée “l’informatique de demain, ce ne seront plus des ord...

futur. Intervenant dans le cadre de la 10ème conférence sur les systèmes embarqués, Jerry Fiddler, PDG de Wind River indiquait la semaine passée “l’informatique de demain, ce ne seront plus des ordinateurs, mais des pacemakers que le médecin commandera à distance, des stylos intelligents qui se connecteront à Internet en liaison infrarouge, des télévisions qui reconnaîtront la voix humaine et bien d’autres applications auxquelles on ne pense pas encore, faute d’imagination”. Pour faire fonctionner cette informatique du XXIème siècle, il faudra des logiciels d’applications spécifiques et des systèmes d’exploitation. Bien que faible pour l’instant (quelques dizaines de millions de dollars par an), le marché de ces systèmes d’exploitation devrait croître annuellement au moins de 50 % dans les cinq ans qui viennent estime la société d’études Zona Research. Si les grands spécialistes mondiaux du logiciel s’intéressent à ce nouveau marché, c’est surtout en prévision de celui beaucoup plus considérable des applications. Selon la société d’analyses financières Dain Rauscher Wessels, celui-ci devrait représenter, dès cette année, 3 milliards de dollars. (Les Echos 09/11/1998)