foyers français par les canaux les plus divers. Initialement, seul l'ordinateur était en lice. Depuis d'autres gadgets se sont multipliés. Appelés par les Américains "Information Appliances", ces us...

foyers français par les canaux les plus divers. Initialement, seul l'ordinateur était en lice. Depuis d'autres gadgets se sont multipliés. Appelés par les Américains "Information Appliances", ces ustensiles numériques sont des appareils "branchés sur le Net" s'utilisant aussi facilement que des appareils électroménagers. Selon le cabinet d'étude de marchés, Zona Research, ces appareils, à la différence de l'ordinateur, favorisent davantage l'accès à l'information que son traitement. Tout à commencer avec la production du "network computer" d'Oracle. Puis, les Web TV ont suivi. Désormais, le téléphone cellulaire intelligent, outil de communication et organiseur personnel en même temps, est une des pistes les plus en vue. Des projets dans ce sens sont en cours de développement chez Nortel, Philips, Nokia, Motorola. Le poids de ces nouveaux outils serait pratiquement équivalent à celui des PC connectés à Internet dès l'an 2000 selon IDC ° Des start-up françaises, Com1, NetGem, MNC Multimédia se lancent à l'assaut du marché des connexions à Internet. ° Les téléphones seront branchés sur le Web. ° Selon le directeur général de Sony France, Jean-Michel Perbet "l'électronique domestique sera modulable". ° Pour Alain Le Diberder qui dirige les nouveaux programmes à Canal + "l'essor du commerce électronique est lié aux communautés virtuelles". (Dossier de trois pages - La Tribune - 13/10/1997)