Pour son deuxième trimestre fiscal, clos fin novembre, Oracle a engrangé des résultats satisfaisants. Le numéro deux des progiciels a vu son bénéfice net augmenter de 21% à 967 millions grâce à...

Pour son deuxième trimestre fiscal, clos fin novembre, Oracle a engrangé des résultats satisfaisants. Le numéro deux des progiciels a vu son bénéfice net augmenter de 21% à 967 millions grâce à une bonne croissance de ses ventes.

Son chiffre d'affaires a également progressé de 26% pour s'afficher à 4,163 milliards de dollars. Ce bon résultat est notamment dû aux acquisitions stratégiques (Sunopsis, Sigma Dynamics, Siebel et PeopleSoft) qu'a opéré Oracle cette année.
 
Ces six derniers mois, Oracle s'est renforcé sur le segment des applications professionnelles (+28% à 340 millions de dollars) alors que le secteur des bases de données arrivait à maturité. Cette division n'a d'ailleurs enregistré qu'une petite hausse de 9% à 867 millions de dollars au cours du deuxième trimestre. Les investisseurs ont ainsi fait confiance à l'américain puisque son action en Bourse a gagné 32% depuis le 15 juin dernier.
 
"Nous continuons de gagner des parts de marché sur SAP dans le secteur des applications et sur IBM dans celui des bases de données", a souligné le Président d'Oracle, Charles Philips, dans un communiqué.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 19/12/2006)