Est-il possible de créer une version web de tous nos usages, de nos traditions, de nos comportements ? Peut-on « webiser » certaines pratiques religieuses, par exemple ? Cela semble difficile et...

Est-il possible de créer une version web de tous nos usages, de nos traditions, de nos comportements ? Peut-on « webiser » certaines pratiques religieuses, par exemple ? Cela semble difficile et pourtant certains croient dur comme fer au potentiel d’impulsion que peut avoir le réseau Internet sur la communication des messages divins. C’est le cas par exemple de Celso Cukierkorn, un jeune rabbin de 34 ans qui propose via son site web une conversion en ligne à tout individu qui forme le vœu d’épouser la religion juive. Un PC, une connexion Internet et voici que Celso peut convertir qui que ce soit aux quatre coins de la planète. Pratiquement, les aspirants à une conversion de voient remettre un programme de lecture et de cours à étudier. Celui-ci est taillé sur mesure selon les connaissances initiales de la religion que chacun possède. A la fin de cet enseignement, qui peut durer entre un trimestre et un an, les « étudiants » participent à une sorte d’examen en ligne. Une centaine de questions, dont les réponses ne seront pas soumises à une notation classique. Comme l’explique le rabbin Cukierkorn, il s’agit plus pour lui de « percevoir l’intériorité de chacun » que de donner une note à ses apprentis. Pour les internautes intéressés par cette expérience intérieure via ordinateurs interposés, il est possible de contacter Celso Cukierkorn via son site web : www.conversiontojudaism.org. (Atelier groupe BNP Paribas – 02/07/2004)