Selon le "Sunday Business" des pirates informatiques auraient réussi en Grande-Bretagne à modifier la trajectoire d'un satellite de communication militaire et demanderaient une rançon pour arrêter d...

Selon le "Sunday Business" des pirates informatiques auraient réussi en Grande-Bretagne à modifier la trajectoire d'un satellite de communication militaire et demanderaient une rançon pour arrêter d'en perturber le fonctionnement. La Grande-Bretagne dispose de cinq satellites de communication servant exclusivement aux militaires. Après avoir lancé les trois premiers satellites il y a dix ans, le quatrième a été mis en orbite en janvier 1998. Skynet 4E, le cinquième a été lancé vendredi par la fusée Ariane. Contrôlé depuis une base de la RAF dans le sud de l'Angleterre, ce réseau sert aux diverses unités de l'armée britannique dispersées dans le monde pour communiquer entre elles et recevoir leurs ordres. Sans ces satellites, ces forces seraient quasiment sourdes et aveugles. Des pirates auraient réussi il y a deux semaines à faire dévier le satellite de son orbite, provoquant un vent de panique dans les états-majors militaires, et demandé peu après une rançon. Ayant ouvert une enquête, Scotland Yard serait sur le point d'aboutir à des arrestations. Selon un des membres de sécurité "l'affaire ne serait pas une simple histoire de fana d'informatique, mais serait très grave à cause des menaces de chantage". Le ministère de la Défense, tout comme Scotland Yard se refusent actuellement à toute déclaration. (Le Parisien - 1er/03/1999)