En matière de sécurité informatique, il faut s’attendre à tout. Le spécialiste du domaine, Symantec, a fait savoir hier qu’il venait de détecter le premier virus capable d’infecter les systèmes...

En matière de sécurité informatique, il faut s’attendre à tout. Le spécialiste du domaine, Symantec, a fait savoir hier qu’il venait de détecter le premier virus capable d’infecter les systèmes Windows 64 bits. C’est une grande première…

W64.Rugrat.3344 (appelons le plus simplement « Rugrat ») présente visiblement un mode d’action particulier, puisqu’il attaque tous les « fichiers exécutables portables » (Portable Executable Files) 64 bits qui se trouvent dans le répertoire et les sous-répertoires où il est présent. Mais il ne s’attaque cependant pas aux fichiers ".ddl". Une curiosité qui fait dire aux professionnels de Symantec que Rugrat ressemble plus à une démonstration des prouesses de son auteur qu’à un réel souhait de nuisance.

Les risques présentés par Rugrat restent faibles, en raison de la présence limitée des systèmes Windows 64 bits. Cependant, Symantec en appelle à la méfiance car le virus est capable d’infecter les systèmes 32 bits qui tournent sous un logiciel d’émulation 64 bits.

Les recommandations de Symantec sont les suivantes : fermer les applications inutiles, type serveur web ou FTP, refuser la réception de fichiers joints dans les courriers électroniques, complexifier les mots de passe utilisés, et "last but not least" mettre à jour ses antivirus !

(Atelier groupe BNP Paribas - 01/06/2004)