slogan "A Wall Street, il y a les rapides et les morts". Présent partout, invité fréquent des talk-shows à la télévision, s'exprimant dans un éditorial de Time, écrivant régulièrement dans le The N...

slogan "A Wall Street, il y a les rapides et les morts". Présent partout, invité fréquent des talk-shows à la télévision, s'exprimant dans un éditorial de Time, écrivant régulièrement dans le The New York Observer et le mensuel CQ, cet "expert" en investissement a fondé sa publication électronique en 1996 (http://www.thestreet.com). Avec son style railleur, accrocheur, mais bien documenté et très professionnel, TheStreet.com est considéré comme un des meilleurs sites sur Internet en matière d'informations boursières et financières. Des garde-fous très stricts ont été mis en place. Ainsi les journalistes employés par ce "cybermedium" ne détiennent aucune action en portefeuille. James Cramer lui-même n'a pas accès aux articles avant leur publication, sauf bien sûr ses commententaires. Surnommé "The Man" sur la chaîne câblée financière CNBC, James Cramer affirme que TheStreet.com accessible gratuitement pour la moitié de ses articles, sur abonnement pour l'autre, compte déjà 9 000 abonnés payants (9,95 dollars par mois) et en recueille 1 500 de plus chaque mois. Chaque jour, 250 000 pages sont visitées. (Le Figaro Economie - 16/02/1998)