Dans le procès contre Microsoft reprenant demain, les autorités antitrusts américaines relancent l'offensive en appelant à la barre un responsable d'IBM, en charge des relations avec Microsoft ent...

Dans le procès contre Microsoft reprenant demain, les autorités antitrusts américaines relancent l'offensive en appelant à la barre un responsable d'IBM, en charge des relations avec Microsoft entre 1995 et 1997, accusant le groupe de Bill Gates d'avoir usé de moyens déloyaux pour le décourager de promouvoir des logiciels concurrents. Cette seconde phase du procès se déroulera au moins jusqu'à l'automne. Parallèlement, un autre procès contre Microsoft va démarrer le 2 juin à Washington intenté par l'éditeur de logiciels Bristol Technology. Cette petite société du Connecticut affirme que Microsoft lui a fait une concurrence déloyale en lui cachant des technologies contenues dans Windows NT, ce qui l'a empêché de développer des produits concurrents dans des conditions normales de marché. De plus, dans les deux procès, les avocats des plaignants pourront officiellement s'échanger des informations sur les preuves recueillies et le déroulement des débats. (High Tech News 25/05 - Les Echos - Libération - 31/05/1999)