Le numéro un mondial du logiciel donnait, vendredi dernier, une nouvelle liste de témoins appelés à défendre Microsoft dans le procès qui l’oppose actuellement à neuf Etats américains ...

Le numéro un mondial du logiciel donnait, vendredi dernier, une nouvelle liste de témoins appelés à défendre Microsoft dans le procès qui l’oppose actuellement à neuf Etats américains, ainsi qu’au district de Columbia. La surprise est venue lorsque le nom de Steve Ballmer, actuel président de Microsoft, ne figurait plus sur la liste. Gayle Brock, le responsable des relations de Microsoft avec les fabricants d’ordinateurs, a lui aussi, été retiré des listes. Cela réduit à 6 personnes, la liste des témoins de la défense de Microsoft, initialement composée de 29 témoins. 15 témoins avaient été entendus du côté des plaignants. (Atelier groupe BNP Paribas – 06/05/2002)